Musique Baroque : Orchestre Les PASSIONS

Musique baroque à Montauban avec l'orchestre Les Passions

Jean-Marc Andrieu, Chevalier des Arts et des Lettres

Jean-Marc Andrieu, chef de l’Orchestre Baroque- Les Passions- de Montauban, directeur du Conservatoire de musique depuis 1991 vient d’être décoré de la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres décernée par le Ministère de la Culture. Cette distinction lui a été remise hier, dans les salons de la préfecture par Michel Bouvard, organiste, en présence de Pierre Besnard, Préfet de Tarn-et-Garonne, Laurent Roturier, Directeur régional des affaires culturelles d’Occitanie, Brigitte Barèges, Maire de Montauban et ses nombreux amis musiciens, partenaires, et élus locaux, départementaux et régionaux.

Un modèle pour les jeunes»

« Cette médaille est une reconnaissance de l’Etat pour son travail de musicien, chef d’orchestre, choriste, directeur du Conservatoire. Je souhaite exprimer mon admiration à un des meilleurs musiciens que je connaisse. Il a apporté une dimension humaine rare et précieuse et il est un modèle pour les jeunes » déclarait Michel Bouvard avant d’épingler la médaille. Des félicitations relayées par Laurent Roturier qui saluait 30 ans de «Passions» et la dimension internationale de l’orchestre baroque. Tandis que Brigitte Barèges saluait pour sa part le travail de l’homme et du musicien et évoquait l’engagement municipal et citoyen essentiel à la vie culturelle de la Ville.
«Vous avez donné à l’école de musique un rayonnement départemental et je vous félicite pour votre travail d’éveil musical des jeunes. Vous répandez l’amour de la musique et cette récompense salue l’excellence.»

Au moment de prendre la parole, le récipiendaire était très ému. «Une récompense c’est comme une bonne bouteille ça se partage» déclarait-il en préambule. Pour une fois sans partition mais avec beaucoup d’humour, ce musicien hors pair a associé à cette distinction, sa famille, ses amis et tous ceux qui ont partagé cette belle aventure «baroque» avec lui, lui permettant ainsi «de vivre ses rêves». Chapeau bas l’artiste !