Biographie de Jean-Marc Andrieu


Jean-Marc Andrieu, Utrecht, Pays-Bas (c) Joyce VanderfesteenJean-Marc Andrieu débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse où il obtient rapidement les premiers prix de flûte à bec, musique de chambre et solfège. Poursuivant des études de musicologie à Toulouse, il se passionne pour la musique ancienne et part se perfectionner dans le jeu de la flûte à bec et l’interprétation au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam auprès des plus grands spécialistes mondiaux. Il est titulaire des certificats d’aptitude de flûte à bec, de direction de chœur et de directeur de conservatoire.

En 1986, il crée à Toulouse un ensemble instrumental baroque dont la notoriété ne cessera de grandir, et qui deviendra en 1991 l’Orchestre Baroque de Montauban, puis Les Passions en 2003. A la tête de cet ensemble il est régulièrement invité par de nombreux festivals prestigieux. 

J-M. Andrieu reçoit en 2008 L’Orphée d’or à l’occasion du 50è anniversaire de l’Académie du disque lyrique à l’Opéra Bastille, en 2009 le Coup de Cœur de l’Académie d’Occitanie des Arts, Lettres, Sciences et Traditions Populaires à Toulouse, en 2010 le Prix Charles Mouly de l’Académie des Arts, Lettres et Science de Languedoc dans les salons du Sénat à Paris.

Au-delà des grands ouvrages (Passion selon Saint-Matthieu de Bach) et d’œuvres connues (Quatre saisons de Vivaldi) du répertoire baroque, J-M. Andrieu s’attache à faire revivre des œuvres inédites ou oubliées et montre une âme de découvreur de partitions rares pour lesquelles il réalise un très important travail de restitution. Son intégrale, à la scène comme au disque, des œuvres majeures de Jean Gilles est une référence de portée internationale.

Sa double compétence de chef d’orchestre et chef de chœur, l’amène à participer régulièrement à des programmes et des enregistrements de musique baroque ou lyrique tant en France qu’à l’étranger. Il est fréquemment sollicité au titre de membre de jury de concours.

J-M. Andrieu est directeur du Conservatoire de Montauban depuis 1991.