Passions Baroques à Montauban

 

Organisé par Les Amis des Passions et sous la direction artistique de Jean-Marc Andrieu, le Festival Passions Baroques à Montauban célèbre la musique baroque sous ses expressions les plus variées, en accueillant pendant plusieurs jours concerts, conférences, lecture, master-class aux quatre coins de la cité montalbanaise dans une ambiance conviviale.

Démarré sous la présidence d’honneur de Jacques Toubon, ancien ministre et président de la Fevis, ce jeune festival en est à sa 4ème édition. Outre la présence des Passions, il a déjà accueilli des artistes et ensembles de renom tels que :

  • Orfeo 55 (Nathalie Stutzmann)
  • la Main harmonique (Frédéric Bétous)
  • Concerto Soave (Jean-Marc Aymes)
  • La Compagnie James Carlès
  • les solistes Benjamin Alard, Guillermo Perez, Enrico Gatti

Retour en image et presse sur l’édition 2017 »»»

 

Extraits de presse 2017

Stabat Mater de Pergolèse Tout était pur, simple, évident. Aucune recherche d’effet, toute la beauté de la musique et du texte mêlés. Cette manière de faire de la musique a particulièrement touché le public. Lire l’article en entier»» Classiquenews.com, Hubert Stoecklin

Passions Baroques à Montauban, quand la délectation n’est pas morose Entre l’effectif réduit de ces virtuoses, dont l’exécution est d’une netteté immaculée, et le parti-pris par Jean-Marc Andrieu de diriger au scalpel, les œuvres prennent une densité inhabituelle.(…) Ce superbe travail orchestral soutient les solistes vocaux, Magali Léger et le contre-ténor Paulin Bündgen. L’association est heureuse car leurs timbres se marient délicieusement et leur interprétation révèle le même raffinement. Lire l’article en entier»» Forumopera.com, Maurice Salles

La Passion selon Saint-Jean, l’opéra de Bach Sébastien Obrecht assure le rôle écrasant de l’Évangéliste, véritable colonne vertébrale de l’ouvrage, avec un grand sens de la déclamation et une diction parfaite (…). Aguerri à cette œuvre qu’il remet sur le métier depuis plusieurs années, Jean-Marc Andrieu la dirige sans partition afin d’avoir l’esprit libre et d’être attentif à chacun et à chaque détail. Avec sa précision et sa souplesse coutumières, il accompagne et galvanise le chœur, porte les solistes avec bienveillance et s’efface devant le récit de l’Évangéliste. Lire l’article en entier »» Resmusica.com, Alain Huc de Vaubert

Stabat Mater de Pergolèse La magie de ce concert réside évidemment dans cet assemblage judicieux de voix d’une grande qualité, serties dans l’écrin délicat d’une orchestration bien présente mais dépouillée de tout effet sonore superflu. Le public ne s’y est pas trompé, qui a longuement ovationné les artistes. Lire l’article en entier »» Baroquiades.com, Bruno Maury

Le chemin sacré Le choix de Jean-Marc Andrieu de moduler l’effectif par une géométrie variable adaptée au caractère de chaque intervention (choral, chœur, turba) confère à tous les épisodes une transparence inattendue et un impact dramatique saisissant. Lire l’article en entier»» ClassicToulouse.com, Serge Chauzy

J‘ai entendu le « oui » du Christ en Croix Jean-Marc Andrieu fend l’air d’un geste puissant et précis quand il emmène les plus grands ensembles, se fait simple et attentif dans les arias, et laisse leur juste liberté aux récitatifs. Pas une fois, alors qu’il dirige sans partition, il n’aura été dépassé par le nombre…L’orchestre était irréprochable, la basse continue un soutien parfait. On a tellement aimé qu’on en redemande : pendant la semaine sainte, du 10 au 14 avril, les cinq séquences de la Passion seront présentées et analysées par un musicien et par un prêtre sur radio Présence. A suivre ! Lire l’article en entier»»  Blog.culture31.com, Thibault D’Hauthuille

Fervente Passion selon Saint-Jean à la Halle aux Grains Dirigeant sans baguette, Jean-Marc Andrieu équilibre admirablement les forces en présence, maintient une solide pulsation rythmique, imprime à l’ensemble une belle ferveur. Ne recherchant jamais l’effet pour évoquer le drame de la Passion du Christ, il conserve une profondeur d’expression qui restitue à ce chef-d’œuvre sa dimension à la fois humaine et spirituelle. Lire l’article en entier»» Turanne.blogspot.fr, Anne-Marie Chouchan

Extraits de presse archives

Passions (presque) baroques à Montauban – Clément Rochefort, La lettre du musicien, mars 2013

….on aura goûté avec bonheur la vivacité, la verdeur de cette musique vitaminée ….(Chevalier de Saint-George )

 Une heure et quart de raffinement…Voilà de quoi affermir Les Passions Baroques comme rendez-vous musical de Montauban ! (Roland de Lassus)                                                                   

Festival Passions Baroques à Montauban Voici donc la 2è édition du Festival de musique baroque de Montauban, au sein de l’harmonieuse cité où les stigmates des Guerres de Religions (d’où l’origine des fameux « 400 coups » qui se rapportent au bombardement massif de la ville) côtoient les impressionnantes musculatures des sculptures d’Antoine Bourdelle et le superbe coup de crayon d’Ingres dont on ne louera jamais assez les talents de dessinateur si évident lorsque l’on traverse les salles du Musée qui lui est dédié, sans oublier l’église à la monumentale façade due à rien moins que Robert de Cotte et d’Orbay, manifeste de pierre resplendissant de la puissance catholique et royale qui écrase les ruelles de briques. Viet-Linh Nguyen, Muse baroque, mars 2013

Festival Passions baroques à Montauban , opus 2  Le succès artistique de cette deuxième édition fut indéniable et le public était présent et enthousiaste. Alain Huc de Vaubert, Resmusica, mars 2013

Trois jours de Passions baroques à Montauban  Pendant trois jours, le festival Passions baroques de Jean-Marc Andrieu a mis Montauban en musique. Du 22 au 24 mars, les programmes audacieux se sont succédés…Pierre-Carl Langlais, Qobuz, mars 2013

Passions baroques  Comment trouver sa place est la question que se pose tout festival, avec cette édition Passions Baroques marque une empreinte. André Lacambra, Ramdam, mars 2013

Le chevalier de Saint-George, homme de pique et musicien de cœur  Pour la deuxième édition du festival Passions baroques à Montauban, Jean-Marc Andrieu et son orchestre font très fort en consacrant le concert inaugural à des œuvres du chevalier de Saint-George, récemment sorti de l’ombre grâce au beau livre d’ Alain Guédé intitulé « Monsieur de Saint-George, le Nègre des Lumières », thème de la conférence qui a précédé le concert. Danielle Cabanis, Ut-Mi-Sol, mars 2013                                                       

Segundo festival Pasiones Barrocas en Montauban Su director, Jean-Marc Andrieu, ha preparado un programa original que reúne a músicos de excelencia. Lire l’article en entier, Mikel Chamizo, Mundoclasico (Espagne), mars 2013 

► Télécharger le programme des précédentes éditions
   

Programme 2017

Joueur de flûte d'Ingres

Programme 2015

 

 

Programme 2013

  Programme 2011 

Partenaires de l’édition 2017 :
     
       
 Pruneaux Cabos Mirabel  L'instant gourmand Montauban
     Nellou Montauban